Echos de la finale des 27èmes Olympiades de physique

par Jean-Michel Vienney last modified 2020 Feb 14 23:03

Les 25 équipes finalistes ont présenté leurs travaux au jury vendredi 31 janvier et dans la matinée du samedi 1er février.

Echos de la finale des 27èmes Olympiades de physique

Pendant la remise des prix

Nous avons choisi deux de ces projets pour leur rapport avec l'astronomie, et plus précisément avec l'influence de l'atmosphère qui diffuse et absorbe le rayonnement qui nous vient des étoiles.

Le premier, intitulé "au Soleil couchant", a été conduit par quatre élèves du lycée Jeanne d'Arc de Bastia (Corse) sont partis d'une expérience souvent réalisée pour illustrer les effets de la diffusion de la lumière du Soleil par l'atmosphère et simuler un coucher de Soleil en utilisant les particules de soufre produites par la dismutation des ions thiosulfate. l'étude expérimentale de la cinétique de cette réaction par plusieurs méthodes les a conduits à s'intéresser à la taille et la nature des particules produites, en utilisant le  microscope optique, mais aussi un microscope électronique à balayage et encore un dispositif opto-électronique nommé CALITOO mis à leur disposition par le CNES et destiné à quantifier la taille et la concentration des aérosols par l'analyse l'absorption de la lumière du Soleil dans plusieurs bandes spectrales. Le dossier relatant leur travail est visible sur le site des Olympiades : https://olymphys.fr/public/upload/equipes/memoires/nat/27-eq-E-memoire-Au%20soleil%20couchant.pdf

 PresentationEquipeA.jpg

Les élèves de Bastia lors de la soutenance devant le jury

Le second groupe, constitué lui aussi de 4 élèves du lycée franco-australien de Camberra, mais présenté par deux de ses membres  seulement en raison de la longueur du voyage, présentait un projet intitulé "l'atmosphère, une drôle d'affaire". Partant eux aussi de la problématique de l'absorption et de la diffusion de la lumière du Soleil par les particules atmosphériques, ils ont utilisé un dispositif optique particulièrement astucieux pour étudier la répartition spectrale de la lumière transmise, et arriver en utilisant des modèles théoriques à la conclusion qu'il fallait prendre en compte non seulement les molécules constituant l'atmosphère, mais aussi les aérosols présents en haute altitude. Leur compte-rendu peut aussi être consulté sur le site des Olympiades : https://olymphys.fr/public/upload/equipes/memoires/nat/27-eq-G-memoire-L'atmosphere,%20une%20drole%20d'affaire.pdf

CoucherSoleil.jpg

Une expérience désormais classique : une lampe, une cuve avec de l'eau et quelques gouttes de lait

PresentationGroupeB.jpg

Les élèves du lycée Franco-australien de Camberra et Julien Bobroff, parrain de l'édition 2020

Après ces brillantes présentations et pendant la délibération du Jury, tous ont pu assister à la conférence intitulée "prédominance quantique ?" donnée par Julien Bobroff, parrain de cette édition 2020.

Le CLEA a offert à chacun des élèves de ces deux groupes un lot de maquettes , et tous les lycées des équipes finalistes recevront un abonnement gratuit aux Cahiers Clairaut.

Le palmarès et l'ensemble des comptes-rendus peuvent être consultés sur le site des Olympiades : https://odpf.org/archives.html : une mine d'idées pour de nouveaux projets !

 


Personal tools