Cahiers Clairaut
Bulletin du Comité de Liaison Enseignants et Astronomes
 

N° 156, hiver 2016 :
Les images


DELVA, Pacôme MORFOULI, Méropi
Télécharger l'article
[ARTICLE DE FOND] Introduction à la géodésie chronométrique
p. 02-07


La « figure » de la Terre est depuis longtemps une source d'interrogations, d'hypothèses et d’expérimentations. Dans la Grèce antique, les philosophes l'imaginaient sphérique, plate ou encore rectangulaire. Ératosthène établit un lien entre l'inclinaison des rayons solaires et la forme supposée sphérique de la Terre, ce qui lui permit de déduire sa circonférence. Or, le Soleil était aussi un moyen de mesurer le temps, à l'aide d'un gnomon par exemple. On voit déjà ici un lien entre un instrument de mesure du temps, le gnomon, et la figure de la Terre. Bien plus tard la connaissance de la forme de la Terre s'est étendue à celle de son champ de gravité, et a donné naissance à la géodésie physique. Dans cet article nous illustrons le lien entre les instruments de mesure du temps et la géodésie au travers de deux exemples : les horloges à pendules et les horloges atomiques. En particulier nous étudions comment la relation entre un modèle physique et des observations permettent d'aller au-delà de l'observation directe de la forme de la Terre.